1816

11/06/1816, Rapport van de inspecteur over de werkzaamheden aan het kanaal (Provinciaal Archief West-Vlaanderen A/1815-1830/Reeks 1/P.B./218b)

Monsieur Le Gouverneur

A la construction du canal de Bruges à l’Escaut sous l’administration française, les sieurs Sion & de Houck étaient employés comme surveillans ou piqueurs ad hoc.
Depuis le départ des autorités françaises et avant l’organisation d’une nouvelle administration des travaux ces Messieurs, sans doute dans l’intention de conserver les ouvrages achevés ou commencés de ce canal ont sollicité et obtenu le 20 mai 1814 de M. L’Intendant départemental une nomination provisoire.

Le 10 Juin de la même année 1814, notre administration a été organisée. J’ai pris dès lors connaissance du personnel & voyant le peu de probabilité qu’il y avait que Sa Majesté feroit continuer les Travaux de ce canal dès les premières années de son règne, je n’ai pas cru devoir proposer la nomination de piqueurs pour ce canal, puisque ces places ne peuvent être occupées que pendant l’activité des travaux.

Les sieurs Sion & de Houck n’ayant jamais été considerés comme faisant quelque service sous notre gouvernement, n’ont donc aucun motif de réclamation & d’autant moins encore que le conducteur de l’arrondissement de Bruges d’alors prenant à cœur la conservation de ces travaux qu’il avait dirigés en partie a seul chargé ces individus de la surveillance de ce canal en leur abandonnant le produit des herbages. Depuis cette epoque le sieur de Houck a été nommé garde du port d’Ostende, & comme j’ignorais complettement que le sieur Sion était chargé de quelque surveillance sur ce canal pour des produits de locations d’herbages, cela m’a fait juger fort nécessaire (En attendant que les travaux puissent être repris ou qu’après avoir la certitude qu’ils ne le seront pas bientôt nous ayons pu proposer la mise en adjudication des francsbords) de confier la surveillance gratuite ce ce canal au sieur Wattelle adjoint du Maire de Damme qui revêtu d’un caractère public et demeurant sur le canal est plus a même d’exercer une surveillance sur les francs bordes.

En conséquence, Monsieur le Gouverneur, vu l’abandon qui a été fait aux sieurs De Houck et Sion du produit de ces herbages pour le passé & la nullité du service qu’ils ont rendu et de la surveillance qu’ils peuvent exercer, j’ai l’honneur de vous proposer que la Demande du siers Sion soit regardée comme dénuée de fondement & qu’il soit en joint au sieur Wattelle de produire à la fin de la campagne, ou à la reprise des travaux un état des produits des parties d’herbages qu’il aura administrés & des frais que la surveillance aura occasionnée.

Je viens d’inviter le dit sieur Wattelle à se rendre devant vous pour prêter le serment réquis & reçevoir vos instructions.

11/06/1816
Provinciaal Archief West-Vlaanderen A/1815-1830/Reeks 1/P.B./218b
1816

Afdrukken E-mailadres